« Tintin a 100 ans | Accueil | La communauté Inspiration veut prendre son envol »

06 janvier 2007

Commentaires

Jean-Sébastien Bouchard

Ça me rappelle le colloque sur le manuel scolaire qui a eu lieu à Montréal le printemps dernier: que des universitaires qui participent aux débats et aux tables rondes et aucune place pour les éditeurs. Je trouve que les organisateurs de ces colloques se privent d'une belle expérience de terrain en laissant de côté les entreprises.
Dans le temps des RIMA (dont je faisais partie du comité organisateur), nous cherchions toujours à inviter tant les intellectuels que les praticiens... et ça donnait de très bons résultats. (je note en passant que le site des RIMA n'est plus disponible... dommage que le promoteur de l'événement, la Chambre de commerce de Québec, n'ait pas jugé bon de garder le site et les archives en vie)

Baudouin Branders

Et ! Oh ! Que neni, que neni ! Comme on dirait par ici...
Ce colloque n'accueille pas les entreprises certes!!! mais il est constitué de 45 ateliers animés par des enseignants du terrain ! Des vrais de vrais... Il permettra enfin de présenter des idées d'intégration des TICE en classe tant en primaire qu'en secondaire, tant en math qu'en français, et toutes les autres disciplines, tant pour l'individualisation que pour le soutien à une pédagogie du projet. De plus, il sera suivi de publications tant papier que sur support multimédia si les budgets et volonté suivent ! Non, non, on ne réfléchit pas en vase clos ! Et qui plus est, je suis quand même instit, que diable !
Le tout à lire avec une petite touche d'humour et de surréalisme à la belge ... et sans accent, bien sûr comme pourra le certifier Marc !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.